Hébergement de site web
Hébergement de site web

Nom de domaine
Sous-domaines
Addresses IP

Commentaires

Sous-domaines

Lorsqu'on tape "www.cnn.com" dans la barre d'adresse du navigateur pour visiter le site Web de CNN, on utilise dans ce cas ce qu'on appelle le sous-domaine.

Certains préfèrent l'appeler la forme "canonique" ou normalisée, ou encore "domaine du troisième niveau" (l'explication est que le "com" est le domaine du premier niveau, "CNN" est le deuxième niveau, et "WWW" est donc le troisième niveau).

Certains pays, y compris le Royaume-Uni, ont des domaines de premier niveau composés de deux "parties", par exemple : "org.uk" ou "co.uk".

Le nom de domaine "monentreprise.co.uk" est donc un "vrai" nom de domaine, pas un sous-domaine de "co.uk" ! ("ventes.monentreprise.co.uk" serait un sous-domaine dans ce cas.)

Noms de machine

Des sous-domaines sont parfois employés pour identifier différents ordinateurs, chacun avec une adresse IP personnelle. Dans ce cas, le terme "nom de machine" est parfois utilisé dans le sens de "sous-domaine".

Une entreprise pourrait avoir par exemple deux serveurs appelés "marketing.compagnieX.com" et "comptabilité.compagnieX.com". Les deux ordinateurs offrent des services différents, et contiennent des informations différentes.

Sous-domaines pour l'équilibrage des charges

Il est également possible d'avoir des sous-domaines multiples qui identifient des ordinateurs différents mais qui contiennent les mêmes données.

Cet agencement est souvent utilisé pour les sites extrêmement visités. Un visiteur tape : "www.sitesurchargé.com", et un mécanisme appelé équilibrage de charges envoie le visiteur vers un des ordinateurs disponibles (par exemple, "www2.sitesurchargé.com" ou "www7.sitesurchargé.com").

Organiser les données

Dans la plupart des cas, cependant, les sous-domaines sont simplement employés pour organiser l'information sur un site Web. Un magasin en ligne, par exemple, pourrait employer les sous-domaines "livres.magasinX.com", "fleurs.magasinX.com", etc., pour trier et ordonner ainsi l'information.

Un excellent exemple d'un site qui utilise des sous-domaines de cette façon est About.com. Si vous visitez leur site, vous remarquerez qu'ils utilisent un sous-domaine différent pour chaque sujet qu'ils traitent (par exemple, "antiques.about.com" et "stereos.about.com").

Ils auraient pu aussi utiliser des sous-répertoires à la place ("about.com/antiques /"), mais le fait d'utiliser des sous-domaines facilite justement le transfert d'un sujet vers un ordinateur dédié si celui-ci s'avérait très demandé.

Pour un site important du type About.com, cet équilibrage pourrait être un grand avantage. Pour la plupart des autres sites, cependant, les sous-répertoires font très bien l'affaire; on a rarement besoin de "200 sous-domaines" inclus parfois dans certaines formules d'hébergement.

Sous-domaines: aucuns frais d'enregistrement!

Retenez que contrairement aux domaines, les sous-domaines peuvent être créés "à volonté". A partir de chaque domaine, on peut créer autant de sous-domaines qu'on veut ; Il n'est donc pas nécessaire de passer par un enregistreur ou de payer des frais annuels.

Conseil: Les hébergeurs peuvent vous créer un sous-domaine en quelques minutes. Si vous recevez une facture cela devrait être uniquement pour le temps consacré et pour les ressources supplémentaires utilisées (du type espace disque), mais pas pour l'enregistrement du nom!
 

 
Copyright © 2003-2005 M. Feenstra, AfterImage, Den Haag. Tous droits réservés.